Une liste à gauche pour Rambouillet

Ecrit par Jean-Marc Seyler

Communiqué de presse du Collectif Progressiste de Rambouillet

Nous sommes des habitants de Rambouillet Territoires qui voulons faire vivre les valeurs de gauche, écologistes et citoyennes, et rassembler ceux qui les portent.

Nous avons créé un collectif afin de promouvoir de véritables progrès sociaux, environnementaux et démocratiques en rupture avec ce que chacun vit actuellement tant au niveau local que national.

A cet effet nous avons entrepris de rencontrer les rambolitaines et rambolitains dans leurs quartiers pour y recueillir leurs sentiments et leurs propositions.

Nous construisons ainsi avec eux le projet municipal qui sera soumis à leur vote en 2020.

La Louvière, Groussay, Grenonvilliers, la Clairière, le marché, ont d’ores et déjà fait l’objet de rencontres enthousiasmantes. Le reportage de ces rencontres est disponible à cette adresse :

https://www.facebook.com/RambouilletProgressiste

Dans le même esprit nous avons désigné quatre personnes pour représenter notre liste, sans préjuger de son ordre. Il s’agit de Mesdames Reine-Marie Sanson et Lara Guillou et de Messieurs Jean-Marc Seyler et Marc Morvan.

Voici quelques axes de notre projet en cours de construction :

Un projet social pour les habitants et pour l’écologie.

Un Territoire pour Tous, quelques propositions :

En premier lieu, un territoire pour tous cela doit se traduire d’abord par un territoire par tous.

La question de l’expression, de l’intervention et de la participation doit se trouver au cœur de tous projets de ville. Il faut repenser le rôle des élus et les circuits de décision.

Nous proposons :

De renforcer l’accès des citoyens aux données publiques de la commune et de la Communauté d’agglomération ;

De faciliter l’expression, l’initiative, l’interpellation citoyenne, notamment en créant des commissions extra-municipales associant les habitants aux décisions.

De mettre en place des procédures de consultations (prévues par la loi) « référendum consultatif » et « Référendum décisionnel » sur les questions importantes pour la ville ou à la demande de plusieurs habitants.

Mettre en place des maisons de quartier intergénérationnelles.

Revoir les conseils de quartier. Les habitants qui les composent ne doivent pas être désignés par la ville.

Création d’une « Maison du Citoyen et des Associations » (MCA)

Création d’un Conseil municipal des jeunes.

Les déplacements sont au cœur de la vie sur le territoire de la ville et de l’agglomération. Le développement de transports en commun est essentiel pour s’inscrire dans l’urgence climatique, pour le développement économique et l’emploi, pour le commerce de proximité, pour casser les zones d’isolement et réduire les inégalités sociales entre villages et quartiers.

Nous proposons de revoir, le réseau de transport en commun à Rambouillet et l’ensemble du territoire : gratuité des lignes locales, amélioration du maillage pour desservir tous les quartiers et villages y compris aux heures dites creuses et le dimanche, augmentation de la fréquence.

En lien avec cette mesure structurante, nous agirons pour réaliser de véritables réseaux de circulation vélo avec, notamment des stationnements accrus et des pistes cyclables dignes de ce nom, faciliter les accès piétons pour les personnes en situation de handicap. Rendre les trottoirs aux piétons. Rénover nos routes et nos trottoirs.

En matière de Santé publique. Nous sommes nombreux à déplorer une offre de santé qui se dégrade en nombre et parfois en qualité faute de moyens supplémentaires. Pourtant les progrès technologiques sont incommensurables depuis plus de 100 ans.

Nous agirons, avec ceux qui défendent l’hôpital de Rambouillet, pour obtenir les moyens nécessaires au bon fonctionnement de l’Hôpital Public de Rambouillet dans tous les services, notamment les urgences.

Nous mettrons en place, en concertation avec l’hôpital, un centre municipal de Santé avec des médecins salariés (comme beaucoup d’entre eux- elles le souhaitent aujourd’hui), afin de répondre à la demande de soins

Se loger un élément essentiel du bien vivre. A Rambouillet comme sur l’ensemble du territoire, il reste un nombre de personnes qui se trouvent sans toit et qui formulent des demandes de logements à loyer modéré.

Une loi existe pour prendre cette question de manière offensive, c’est la loi de Solidarité et de Renouvellement Urbain (SRU). Elle considère qu’il s’agit d’un enjeu national et que toutes les villes doivent contribuer à cet effort nécessaire d’avoir sur sa ville 25 % de logements sociaux.

Nous voulons aboutir au respect de cette loi à Rambouillet. Nous voulons répondre à la demande. Le premier objectif sera donc d’atteindre l’objectif des 25 % (21% aujourd’hui), avec la volonté de permettre une véritable mixité sociale.

Bien vivre c’est évidemment avoir un logement décent mais aussi avoir les moyens de vivre dignement sans être assommé par des charges prohibitives. La fiscalité locale, les dépenses de chauffage, de l’eau prennent là toute leur importance.

Bien vivre c’est aussi disposer d’un service public de proximité. Nous agirons pour la réouverture du bureau de poste à la Clairière, et plus généralement pour aider à l’installation de commerces de proximité dans les quartiers.

Également, nous proposons la création d’un centre d’accueil et d’hébergement d’urgence pour toutes personnes en difficulté.

Nous nous assurerons que les futures constructions à Rambouillet et sur l’agglomération soient exemplaires en matière d’économie de l’énergie.

Sur le prix de l’eau, la situation que nous connaissons aujourd’hui doit cesser. La facturation de l’eau telle que nous la connaissons à Rambouillet n’est pas explicable autrement que pour servir les intérêts d’entreprises privées. Nous travaillerons pour remunicipaliser la gestion et la distribution de l’eau cela conduirait de fait à faire diminuer le prix de l’eau.

La situation de l’emploi à Rambouillet doit-elle nous satisfaire ? Nous pensons que même si ces questions sont très largement de la responsabilité du gouvernement et des entreprises, des actions doivent être menées pour redonner de l’attractivité à notre territoire et enregistrer de nouveaux salariés sur la ville. Nous avons une gare qui relie Paris Montparnasse en 35 minutes, avec un réseau de bus locaux amélioré et gratuit, nous aurions là de véritables arguments pour combler ne serait-ce que les trous laissés par le départ d’entreprises qui s’est opéré depuis des années. Nous avons la chance de compter sur la ville une jeunesse très présente dans les collèges, lycées et IUT, nous devons penser à leur avenir.

L’action municipale doit avoir une influence, par exemple, sur le maintien et le développement des services publics de proximité. Elle peut intervenir pour favoriser localement une filière bois et le traitement des déchets, ainsi qu’une agriculture maraichère.

Nous aurons l’occasion en lien avec la concertation que nous menons dans les différents quartiers de compléter et de préciser nos propositions pour Rambouillet et son territoire.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *