Application Stop Covid : pour moi c’est non.

Ecrit par Jean-Marc Seyler

Dès qu’un problème fait jour, les tenants du pouvoir en profitent pour sortir une application informatique.
Aujourd’hui, il s’agit du virus Covid19, hier il y a eu la formation et demain ?
C’est une dérive inquiétante, jusque-là les données informatiques sont utilisées à des fins commerciales, mais de plus en plus la politique considère le pouvoir en maitrisant ces données.
En Chine, les habitants sont notés en fonctions de ce qu’ils disent et font sur les plateformes numériques. Mais d’autres pays crient au scandale et commencent à l’investir.
En France, le gouvernement n’a t-il pas obtenu l’accès aux données facebook, bien sûr sous couvert de sécurité. Comme l’installation des caméras dans les villes s’effectuent pour le même prétexte. Sur les Yvelines le conseil départemental fait installer des caméras thermiques pour prendre la température des usagers.
En parallèle, nos dirigeants veulent contrôler les informations qui circulent sur le net, en nommant ce qui ne va pas dans leur sens de fausses informations. Le site gouvernemental Covid19 avait même mis en place une rubrique pour décrire « la vraie info de la mauvaise ».
Aujourd’hui, alors que le gouvernement n’a pas été foutu de fournir des masques, des tests, du matériel pour les hôpitaux il fait la promotion d’une application informatique qui jouera le rôle d’indic des personnes atteintes par le Covid.
Le gouvernement nous dit avoir obtenu toutes les garanties de sécurité et de confidentialité des données. En informatique, c’est illusoire de penser cela, il y a toujours une trace de ce qui est écrit. Le gouvernement ne peut garantir la destruction et la finalité des fichiers.
De même, on nous dit que le Bluetooth est le garant de cette utilisation des données, sauf que c’est aussi le système qui est le plus perméable à une intrusion (même un hacker débutant pourrait pénétrer votre système). Il faudra donc qu’il soit activé constamment, alors que c’est justement déconseillé, tout comme pour le Wifi.
Du point de vue efficacité par rapport à l’épidémie, il est nécessaire qu’il y ait un nombre important qui télécharge l’application et qui soit testé, or pour les tests je fais référence à votre propre vécu et pour le nombre de téléchargement il suffit de voir combien de personnes sont équipées et maitrisent complètement leur smartphone (plus les gens comme moi qui sont réfractaires à l’appli) pour démontrer l’échec prévisible.
Donc, pour résumer, si le lancement de cette application sera inefficace par rapport à l’épidémie, si la confidentialité des données et la finalité de leur utilisation ne sont pas garanties, si en plus cela crée un risque de se faire pirater, pourquoi un tel effort de déploiement (y compris financier) de cette application ?
Justement, pour ce qu’elle peut apporter à nos gouvernants en information mais aussi en banalisant l’utilisation de ces applications dites sécurisées pour d’autres causes qui seront autant de frein à nos libertés.

0 Partages

Comments: 1

  1. Marc says:

    Lu, approuvé et publié sur mon fb. Merci Jean Marc, très bien écrit. Je t’invite à poursuivre tes publications de cette manière, pour que nous puissions les diffuser et te faire connaître mieux de la population rambolitaine. A bientôt. Marc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *